Orano Melox dope son investissement pour augmenter sa production

Martin Baelden
|

La production d’énergie nucléaire revient sur le devant de la scène en Europe et en France en particulier. Orano Melox, le spécialiste du combustible Mox, ajoute 84 millions d’euros sur la table d’ici à 2025. L’objectif affiché de cet investissement est de passer la production de moins de 60 tonnes aujourd’hui à 100, puis 120 tonnes annuelles à l’horizon 2025.

Le combustible MOX un mélange d’oxyde d’uranium (de l’ordre de 93 %) et d’oxyde de plutonium (de l’ordre de 7 %)est utilisé dans certaines centrales nucléaires pour limiter la consommation d’uranium naturel en recyclant le plutonium extrait des combustibles usés.Parmi les avantages du procédé, notons qu’il permet une réduction par 10 de la toxicité à long terme des déchets ultimes et par 5 de leur volume.

En France, EDF utilise du combustible MOX dans 22 réacteurs techniquement adaptés pour recevoir ce type de combustible (2 réacteurs supplémentaires ont reçu en 2014 une autorisation pour utiliser du MOX) sur les58 réacteurs du parc nucléaire français.

L’usine de recyclage d’Orano Melox est située à Marcoule dans le Gard. Elle est très surveillée sur le plan de la sécurité pour l’impact de son activité sur l’environnement. L’analyse de l’atmosphère est réalisée dans des stations réglementées.La nappe phréatique de Marcoule fait l’objet, quant à elle, de ponctions régulières via des forages spécifiques.

L’augmentation annoncée de la production du site Orano Melox est un signal fort qui confirme donc la volonté de l’État français de réinvestir cette source de production d’énergie pour limiter la dépendance du pays d’approvisionnements extérieurs en combustibles fossiles.