L’évolution de l’information pour le meilleur comme pour le pire

Valéry Mainjot
|
7/9/2022

Au fil des siècles, l’évolution de la circulation de l’information a été marquée par des transformations majeures, façonnant notre compréhension du monde. Dans l’Antiquité et au Moyen Âge, l’information se transmettait principalement de manière orale, limitée aux élites de la noblesse, des religieux et des marchands, créant un réseau restreint de connaissances.

Avec l’invention de l’imprimerie au XVe siècle par Johannes Gutenberg, la donne a changé. Les premiers journaux imprimés ont émergé au XVIIe siècle, bien que leur portée soit restée principalement locale. La diffusion de l’information a connu un nouvel essor au XVIIIe siècle avec l’avènement des Lumières, favorisant la publication de journaux d’opinion et de brochures qui ont joué un rôle crucial dans la diffusion des idées révolutionnaires.

Au XIXe siècle, le télégraphe a été inventé, permettant une communication rapide sur de longues distances. Les journaux ont continué à évoluer, gagnant en importance avec des éditions de masse et une couverture plus étendue. Le XXe siècle a vu l’avènement de la radio dans les années 1920, offrant un moyen rapide de diffusion à l’échelle nationale, suivi de près par la télévision, devenant le principal moyen de communication et d’information à partir des années 1950.

Cependant, le tournant décisif s’est produit dans les années 1990 avec l’avènement d’Internet. Les technologies d’Internet ont amélioré les conditions de diffusion, créant une vision idéalisée de la circulation mondiale de l’information. Internet a ouvert de nouveaux horizons, offrant des possibilités infinies. Cependant, la neutralité technologique a été remise en question, avec l’émergence de tendances nationalistes et populistes.

La bataille pour l’influence s’est intensifiée, notamment sur le front de la production d’images, où différents États ont lancé leurs propres médias pour contrer l'hégémonie occidentale. Le Qatar a financé Al Jazeera en 1996, la Russie a soutenu Russia Today, et la Chine a créé China Central Television News (CCTV). Les réseaux sociaux, représentés par les GAFAM, ont pris le relais en devenant le symbole d’un nouvel espace partagé, mais leur rôle dans la régulation des flux d’information est critiqué.

Aujourd’hui, dans un paysage d’informations multipolaires, la question cruciale est de savoir comment évoluer vers un outil de veille performant dans ce contexte complexe et dynamique. La mondialisation de l’information offre des opportunités, mais elle présente également des défis, notamment, la prolifération de fake news et l’affaiblissement de la chaîne de vérification. La recherche de solutions efficaces dans cet environnement en constante évolution reste un défi majeur.

Pour être certain d’avoir accès et de comprendre l’ensemble de l’information présente sur le web, Cikisi traite, comprend, traduit et enrichis des contenus dans les langues les plus établies mondialement. Grâce à Cikisi et à une juste recherche sur la plateforme, l’utilisateur a accès aux articles, blogs et tout autre document en ligne qui traitent de ce sujet et peu importe la langue d’écriture(anglais, italien, mandarin, arabe, etc.).

Accompagné par un outil de veille, vous êtes au fait de l’actualité mondiale sur votre thématique de recherche. C’est un avantage considérable, car l’anglais, bien que la langue la plus utilisée sur le web ne représente que 51 % du contenu. C’est encore beaucoup plus faible pour le français qui couvre 4 % du contenu. Nos clients l'affirment, la capacité de Cikisi de ramener des informations dans plus de 130 langues internationales et de les traduire en un clic est un élément différenciation significatif.

(source : https://fr.statista.com/infographie/11386/les-langues-que-parle-internet/).